LE DIY EN FRANCE ET À NANCY

mardi 4 décembre 2018 - 19h00

Ouverture des portes  18H30

Do it yourself : les scènes punks et alternatives en France de 1976 nos jours

Conférence par Laurent Grün
19h-21h

Le mouvement punk qui nait en France en 1976 s’accorde d’emblée avec le Do It Yourself (DIY) : nombre de groupes prennent en main leur destinée en se débrouillant de façon autonome pour répéter, se produire en public, enregistrer, distribuer, diffuser… Cette forme d’action s’est perpétuée jusqu’à nos jours dans tout l’hexagone, notamment dans les scènes locales. Mais elle est aussi restée la norme pour des groupes français renommés, depuis des pionniers du punk comme Asphalt Jungle, jusqu’aux Sales Majestés en passant par les Bérus. Nécessité ou choix, le DIY questionne les pratiques de l’action des groupes punks et/ou alternatifs, dans leurs rapports éthiques, politiques et culturels à la musique et à la scène. 

Laurent Grün est professeur agrégé et docteur en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives. Il est chercheur associé au laboratoire CRULH (Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire). Ses thèmes de recherche sont l’histoire du sport et de la musique rock. Il est membre de l’équipe PIND (Punk is not dead), collectif de chercheurs universitaires et d’acteurs qui travaillent sur l’histoire du punk français depuis 1976).

La musique à Nancy, une histoire de débrouille ?  

Rencontre, en présence d’acteurs de la scène nancéienne
21h-23h
Des premiers morceaux bricolés sur cassette au premier disque pressé par un label, des premiers concerts dans les bars aux scènes conventionnées, des festivals autoproduits à l’institutionnalisation de la musique : être musicien ou organisateur de concert à Nancy a-t-il toujours été une histoire de débrouille ?
Venez partager vos souvenirs et retraçons ensemble l’histoire de la musique à Nancy !

Dans le cadre de Toute Une Histoire, site d’archive sur 50 ans de musique à Nancy

L’Autre Canal est un Établissement Public de Coopération Culturelle géré par la Ville de Nancy, la Région Grand-Est et le Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand-Est. Il bénéficie du soutien de la Métropole du Grand Nancy.